20.4.06

Qui veut des secrets défense ?

Voilà une idée de cadeau sympathique pour les proches d'Oussama Ben Laden. Un article du quotidien californien se fait l'écho d'une affaire pour le moins... burlesque. Selon le très sérieux Los Angeles Times, on trouve tout sur certains marchés en Afghanistan...

Le Los Angeles Times révèle que des disques durs, des cartes-mémoires et des clés USB, contenant des données sensibles sur des cibles afghanes et sur des militaires américains, sont en circulation sur le marché de Bagram, à l'ouest de Kaboul, capitale du pays.

Interrogés par les Américains, les propriétaires des stands de vente ont affirmé que ces matériels auraient été récupérés dans les poubelles d'une base américaine par des travailleurs locaux -une explication qui peut faire sourire.

D'après le journal, les informations contenues sur ces disques pourraient compromettre des secrets de défense comme la localisation d'une base militaire jamais identifiée, ou encore le nom d'officiels afghans "indicateurs" auprès des forces américaines.

Pire, des numéros de sécurité sociale et d'autres informations privées sur des personnels de l'armée américaine ont été reconnus. Un journaliste du L.A. Times a réussi à se procurer un de ces disques informatiques dans l'un des bazars de cette ville afghane. Il contenait des informations secrètes comme une liste de personnes suspectées de militantisme pro Al-Qaeda, ou encore l'identité de 700 soldats américains. Cette révélation, digne d'OSS 117, ressemble à un camouflet pour l'administration américaine et ses services de renseignement.

Le vol d'informations sensibles est un phénomène récurrent dans l'actualité informatique. A preuve, deux affaires récentes: le 12 avril, des informations provenant de l'US Air Force -dont les plans de l'appareil présidentiel Air Force One- étaient diffusées, là encore, sur le Web.
Autre affaire, le 23 mars 2006, les données de 200.000 salariés de HP se sont retrouvées dans la nature. Explication: le simple vol d'un PC portable dans une voiture.

Un sondage du cabinet "Life Cycle Service and Glamorgan University " montrait récemment que sur 100 disques passés au crible en entreprise, la moitié contenaient des données personnelles sensibles. Un disque sur cinq contenait des informations financières confidentielles. Un sur dix seulement était dépourvu d'informations stratégiques, sensibles...

source: Silicon.fr

Links to this post:

Créer un lien

<< Home