2.3.06

Argent trouble pour agent double

L' AFP présentait le mardi 7 février 2006 à 18h32 un appel d'offre des services secrets russes pour des agents doubles... : Le FSB, les services spéciaux russes, ont publié sur leur site internet une offre d'emploi s'adressant aux espions étrangers, à qui ils proposent de devenir agent double tout en gardant leur salaire. Donnant le numéro du "téléphone de confiance" du FSB et son adresse mail, l'ex-KGB va droit au but: "les citoyens russes collaborant avec les services de renseignements étrangers peuvent appeler le FSB en utilisant le téléphone de confiance pour devenir agents doubles. Dans ce cas, les honoraires reçus par de tels agents des services étrangers spéciaux leur seront acquis et ils travailleront avec des agents du FSB du plus haut niveau", indique l'annonce . Celle-ci garantit aux éventuels intéressés "l'anonymat et la confidentialité".

Le FSB a pourtant de son coté mis fin à l'activité de 26 de ses collaborateurs "retournés" et de 67 agents de services secrets étrangers, selon son porte-parole, Sergueï Ighnatchenko. Il annonçait également aux journalistes le 23 janvier, que le FSB avait découvert un dispositif d'espionnage électronique dissimulé par les services secrets britanniques. Cette découverte avait aboutit à confondre quatre espions de sa majesté opérant à Moscou sous couverture diplomatique et finançant certaines organisations non gouvernementales russes. Au sujet de cette 'affaire', le président russe, Vladimir Poutine, ancien directeur des services secrets en 1998 et 1999, a déclaré hier devant les dirigeants du FSB que "les services secrets doivent veiller à ce que les ONG fonctionnent sans entraves et empêcher leur utilisation pour s'ingérer dans les affaires intérieures de la Russie".

Ce même FSB rompt décidément avec le silence ; En décembre dernier, son directeur, Nikolaï Patrouchev, avait annoncé aux dirigeants de presse russes qu'au cours d'opérations spéciales "plus de 300 terroristes ayant opposé une résistance armée avaient été abattus", parmi eux des chefs de bande, des représentants d'Al-Qaïda et des organisateurs de réseaux religieux extrémistes clandestins. La encore, ces propos ont été confortés hier par le président russe aux dirigeants du FSB : "Il faut frapper de manière ciblée au bon endroit, dans chaque caverne, il faut chercher ces cavernes et exterminer comme des rats les terroristes qui s’y cachent".

Le FSB courait-il après les 27 millions de dollars de la prime pour l'arrestation de Bin Laden ?

Interrogé par téléphone, le FSB s'est refusé à tout commentaire.

source AFP/ Moscou - mardi 7 février 2006, 18h32- FJB Blog

Links to this post:

Créer un lien

<< Home