29.5.06

Energie et développement durable

La science fondamentale nous donne des indications sur la relation entre la consommation d'énergie et le développement durable. Prenons par exemple la structure de l'atome. Les électrons sont répartis autour du noyau en couches caractérisées par leur niveau d'énergie. Lorsque vous bombardez cet atome avec des ions, des photons, ou d'autres électrons, suivant les énergies initiales, certains électrons vont sauter vers des couches plus externes dans des états instables. Plus les couches sont externes, plus l'état est instable. L'électron va donc revenir sur un niveau d'énergie plus bas (couche plus interne) en émettant un photon de fréquence caractéristique des niveaux d'énergie. Il revient à un état plus stable.

De même que l'échelle microscopique permet d'expliquer l'échelle de l'univers, on peut dire que les modes de consommation à haut niveau d'énergie sont instables, donc non durables.
A l'échelle macroscopique, si vous augmentez les vitesses de pointe sur les routes, vous augmentez l'instabilité du système. On pourrait prendre d'autres exemples dans le domaine de la thermodynamique ou celui de la finance. Parler de développement durable, c'est donc d'abord parler de stabilité et de consommation d'énergie minimum.

source: Dominique Bied http://dominique-bied-cap21.over-blog.com/

Links to this post:

Créer un lien

<< Home