5.12.06

La recette de la bombe atomique

Durant plusieurs semaines, un véritable « livre de recettes » pour fabriquer une bombe atomique était en ligne sur un site du gouvernement américain. L’affaire, révélée vendredi par le New York Times fait grand bruit, en pleine crise du nucléaire iranien. Informées jeudi par le quotidien américain, les autorités américaines ont aussitôt fermé le site, dans « l’attente d’une révision destinée à garantir que son contenu puisse être mis à la disposition du public », précise-t-on à Washington.

Les documents mis en ligne sur ce site d’archives, appelé « Operation Iraqi Freedom Document Portal », contenaient des comptes rendus détaillés des recherches nucléaires secrètes menées par l’Irak avant la première guerre du Golfe, rapporte le New York Times. L’internaute pouvait ainsi y trouver des dizaines de diagrammes, de graphiques, d’équations et d’articles explicatifs sur la fabrication de l’arme atomique. Selon les experts interrogés par le journal, ces informations étaient bien plus détaillées que celles actuellement disponibles sur Internet. Un ancien responsable du département de l’Energie, cité par le journal, estime que les autorités américaines ont commis « un acte irresponsable ».

Selon le New York Times, ce sont les responsables de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) qui auraient prévenu l’ambassadeur américain à l’AIEA du contenu de ce site. Les responsables craignaient en effet de voir ces informations utilisées par des pays comme l’Iran pour fabriquer des armes nucléaires. Vendredi, le porte-parole du représentant américain à l’AIEA a toutefois déclaré n’avoir jamais eu vent de cette affaire.

Pression des Républicains

Le site a été lancé en mars dernier par les autorités américaines. Selon le journal américain, le coordinateur des services de renseignement américains, John Negroponte, aurait tout fait à l’époque pour empêcher sa création. Mais George W. Bush aurait cédé à la pression des Républicains du Congrès, qui avaient proposé une loi pour que ces archives soient publiées. En publiant des dizaines de documents découverts dans les palais de Saddam Hussein au moment de l’invasion américaine de 2003, les Républicains du Congrès espéraient se servir de « la puissance d’Internet pour trouver de nouveaux éléments accréditant la thèse du danger représenté par Saddam Hussein », écrit le New York Times, et ainsi justifier la guerre en Irak, à un moment où l’opinion publique américaine doutait du bien fondé de l’opération. Selon le journal, les conservateurs espèrent toujours faire le lien entre Saddam Hussein et les armes de destruction massive. Un lien jamais établi mais qui avait permis aux autorités américaines de justifier la guerre en Irak.

Source : Le Figaro Internationnal - 03 novembre 2006 Les Etats-Unis ont publié la recette de la bombe atomique

Links to this post:

Créer un lien

<< Home